Skip to content

FEU! CHATTERTON – (Re)découverte

Il y a quelques temps, j’ai entendu parler de ce groupe qui avait fait la première partie de FAUVE. J’avais un peu écouté, pas mal aimé, mais je ne m’étais pas replongé dedans. Mais, il y a quelques jours, je suis tombé par hasard (le hasard fait bien les choses hein !) sur une de leurs chansons ! Et quelle claque ! Aujourd’hui, j’avais envie de consacrer un petit article à ce groupe, un peu barré, un peu hipster, un peu bobo, un peu dandy (c’est des compliments dans ma bouche les gars, vous inquiétez pas !)…vous l’avez reconnu : Feu! Chatterton !

Je sais pas si ça vous dit quelque chose, mais ils ressemblent un peu à ça :

Vous me direz ils ont de l’allule dit donc ces gars là. Vous avez clairement raison, mais Feu! Chatterton a aussi « ce petit truc » qui fait que ce groupe n’est pas comme les autres.

Une réel empreinte vocale, déjà, grâce à la voix du chanteur. Une certaine façon de dire les mots, de les donner et les offrir à celui qui écoute. Cette douceur dans le timbre de voix, surprenant tout du long d’une chanson.

Et puis le texte. Envoûtant. Puissant. Tel une claque, une baffe un coup de poing. Feu! Chatterton joue avec les mots avec une facilité déconcertante. On sent la fougue des artistes en écoutant les textes, on sent l’envie de nous faire voyager, de nous emmener autre part !

Et si nous avons pleuré ensemble ce jour de septembre où nous nous sommes quittés c’est qu’on savait que l’infini tendresse, la mémoire et le téléphone mobile sont peu de chose contre la distance, que tout allait changer

On sent aussi cette urgence de dire les choses, de les crier, de les avouer.

Il faut choisir, la vie est ailleurs
Voilà ce qu’on se disait, il est parti c’est qu’il se lève à l’aube c’est qu’il se lève à l’aube

Puis il y a aussi cet instrumental, cette petite touche « hipster » à la FAUVE ou à la Bengale mais pas trop quand même. Il y a ce rythme soit très lent, soit très rapide. Il y a ces sons électriques, ces sons pop, cette identité qu’arrive à se créer Feu! Chatterton comme dans La Malinche.

Bon c’est pas comme si ce groupe ramassait les « bons points »…mais je suis fan aussi de leurs clips (comme vous pouvez le voir juste en dessus). Ils sont totalement fou et barré (comme eux me direz vous !) et d’une plastique totalement incroyable. Travail des couleurs, des textures : tout est la pour sublimer la musique, la porter avec le clip.

Feu! Chatterton renouvelle donc la chanson française, avec une immensité dans l’âme et une grande puissance dans l’esprit… Pour finir je vais vous laisser avec cette petite citation de Feu! Chatterton à méditer :

C’est qu’il n’y a pas d’âge pour avoir de vieux démons, les siens lui parlaient je crois

PS :  si vous voulez en entendre plus d’eux, vous pouvez acheter leurs albums ! et les voir dans les festivals !

One Comment (Add Yours)

  1. C’est un texte très puissant dans les mots…c’est très dense et on rebondit sur les moments forts de sa vie ….Comprendre l’autre, un vrai challenge !
    J’aime ce genre de « chanson » qui est comme une poésie qu’on dit sur une partition.
    J’ai apprécié cette chronique qui me permet de découvrir de jeunes artistes. Merci Thibaut.

Add Your Comment (Get a Gravatar)

Get a Gravatar! Your Name

Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

*

  • Projet B’n’co