Skip to content

Littérature | Dualed d’Elsie Chapman

Couverture Dualed, tome 1

Dualed tome 1 – Elise Chapman
Edition Lumen
15€

[cardSkill title= »  » skill= »four »] [/cardSkill]

 

Dans la ville fortifiée de Kersh, avant d’atteindre son vingtième anniversaire, chaque citoyen doit éliminer son Alter ego, un jumeau génétiquement identique, élevé dans une autre famille. Le compte à rebours se déclenche un beau matin, et chacun a trente petits jours pour affronter son autre moi. West Grayer est fin prête. Elle a quinze ans, et s’entraîne depuis des mois et des mois pour affronter son Alt. Survivre, c’est accéder à une vie normale, terminer ses études, avoir le droit de travailler, de se marier, de mettre au monde des enfants. Mais un grain de sable imprévu vient gripper la machine, et West se met à douter : est-elle vraiment la meilleure version d’elle-même, celle qui mérite un avenir ? Pour rester en vie, elle doit cesser de fuir… son double d’abord, mais aussi ce qu’elle ressent, et qui a le pouvoir de la détruire.

En lisant les premières pages du roman, le lecteur est plongé directement dans l’univers dystopique de Kersh, où vit West la protagoniste du roman. C’est au fil des premières pages, pendant l’action, que l’auteur arrive à nous transmettre les informations principales sur lesquelles sont construites ce monde futuriste en faisant intervenir les souvenirs et les pensées de West. L’entrée dans le roman est très bien réussie et le lecteur découvre un monde très riche et très construit. Ensuite, les actions s’enchaînent, le rythme est soutenu et j’ai eu du mal à lâcher le livre.

Pendant le roman, nous suivons, comme je l’ai dit précédemment, West qui raconte l’histoire qu’elle est en train de vivre de façon interne. Ce qui est novateur dans ce roman de dystopie, c’est que la romance est mise au second plan et l’auteur insiste plus sur ce qui fait la particularité du monde. Cet aspect donne du relief au livre.

Les personnages sont moyennement attachants. J’ai préféré Chord qui est vraiment quelqu’un de très intelligent et toujours là pour aider West. Cette dernière m’a un peu énervé avec son caractère tout au long du livre. Mais ce petit bémol a été atténué par la plume riche et soignée de l’auteur. Elsie Chapman développe tout au long de l’histoire un vocabulaire spécifique à Dualed.

En bref, Dualed est un livre intense porté par son univers atypique mais brillant qui fera une place à ce livre dans la littérature Young-Adult.

5 Comments (Add Yours)

  1. Je ne partage pas vraiment ton avis sur ce roman, sauf sur West où on est bien d’accord.
    Me suis permis de faire un lien vers ton billet dans le mien 🙂
    Cajou

  2. Il me tente ! Dés les lectures que je lirais bientôt, j’y fonce sur celui la.

Add Your Comment (Get a Gravatar)

Get a Gravatar! Your Name

Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

*

  • Projet B’n’co